LA CHAMBRE BLEUE (2014)

La Chambre Bleue

LA CHAMBRE BLEUE (2014)

Deux amis d’enfance, Julien et Esther, se recroisent par hasard des années plus tard et retombent amoureux en devenant amants. Tous deux sont mariés, elle est possessive. Etrange, son mari meurt. Pas de quoi ouvrir une enquête puisqu’il était de santé délicate. Un jour, la femme de Julien lui demande d’aller chercher au magasin dans lequel travaille Esther un pot de confiture qu’elle a commandé. Elle meurt à son tour après avoir consommé la confiture. Julien est piégé et incarcéré. Brillamment et assez fidèlement adapté d’un roman très noir de Simenon, ce film de et avec Mathieu Amalric restitue l’atmosphère des romans « durs » du grand Georges. La couleur bleutée de l’ensemble du film nous ramène sans cesse dans cette chambre où les ébats des amants ont eu lieu, avant de s’interrompre à la suite du décès du mari. Tous les acteurs ne jouent pas toujours juste mais on oublie ce détail pour se plonger dans une ambiance lourde et épaisse, lente et lancinante, malsaine et dérangeante. Film assez court où l’action originelle des années 60 est retranscrite ici dans la période actuelle. Amalric est convaincant comme il l’était dans « La vénus à la fourrure » de Polanski. Sa voix chuchotée peut agacer, elle peut aussi séduire et en quelque sorte hypnotiser.

(Warren Bismuth)

Publicités