Aimé CESAIRE – « Une saison au Congo »

 

1958, le Congo est belge, enfin plutôt propriété de Léopold roi des belges. Mais la rébellion s’organise et le pays prend le chemin de son indépendance, son autonomie, grâce à un personnage comme Patrice LUMUMBA, leader charismatique des indépendantistes, futur premier ministre en 1960. Il y restera un an, avant de se faire assassiner sur ordre de MOBUTU. Une pièce de théâtre résolument politique, qui frappe, qui triture là où ça fait mal. Quelle indépendance ? A quel prix ? Les noms des protagonistes ont été légèrement changés (sauf celui de LUMUMBA), MOBUTU devenant Mokutu. Une période sombre du Congo ici traitée, de la colonisation dégueulasse à l’indépendance dictatoriale en passant l’assassinat du premier ministre, une tranche de vie qui sent plutôt la mort, et une œuvre magnifique, du vrai, du pur théâtre militant. Un texte qui a plus de 50 ans, mais qui nous amène à nous dire qu’il nous faut réviser l’Histoire régulièrement. On ne sait jamais.

 

(Warren Bismuth)

Publicités