COPCAKE – demo autoproduite – 2014

COPCAKE

Après les avoir vus lors d’un concert épique au fin fond de la campagne auvergnate, je fus tout émoustillé de constater que leur première demo était disponible en intégralité sur la toile. Autant le dire tout de suite, si vous êtes sensibles aux mélodies, arpèges et autres pop songs, passez votre chemin. Ici, nous sommes dans le fastcore pur et dur, le power violence diront certains, hardcore brutal répondront les plus anciens. Une voix féminine magnifiquement hurlée, secondée par un rythme rapide voire endiablé, parfois cassé net par des breaks lourds et impromptus. Les influences sont diverses, même si elles peuvent être retrouvées de l’autre côté de l’Atlantique en nous y téléportant vers le milieu des 80’s : SIEGE, early-D.R.I., IMPULSE MANSLAUGHTER (groupe auquel la voix me fait beaucoup penser, et c’est un compliment, réécoutez le LP « he who laughs laughs alone » de ces derniers et vous m’en direz des nouvelles), E.B.S., DROPDEAD, voire le EP 83 de UNITED MUTATIONS, mais surtout ce combo ricain oublié de presque tous (n’ayant sorti qu’un EP enregistré en 1982) : YOUTH KORPS. Certains titres évoluent du côté du HC, toujours américain, du début des 80’s, voire du punk-rock pour le titre « They lie ». Nous avons même droit à quelques retombées atmosphériques, ça doit être la pollution. Le son est excellent, ce gâteau de flic nous vient de Saint-Etienne, et sans aucun maillot vert, ce qui est plutôt encourageant. Avec dedans des morceaux de DEATH REIGN et PERVERS & TRUANDS. Le tout vous colle au mur tel un tableau d’un vieux peintre oublié, pas le temps de dire ouf que le clou se tord et fait lourdement choir l’œuvre d’art. Et comme ces gens-là font bien les choses, la demo est disponible gratuitement ici bas :

https://copcake.bandcamp.com/

(Warren Bismuth)

Publicités